Deux étudiants québécois ambassadeurs de la recherche maritime à l'UNESCO



1er février 2017

Le ministère des Relations internationales et de la Francophonie (MRIF) et les Fonds de recherche du Québec (FRQ) sont fiers d'annoncer le nom des deux étudiants sélectionnés dans le cadre du Programme de stages au sein d'organisations internationales gouvernementales. Ces stages seront offerts pour une deuxième année consécutive au sein de la Commission océanographique intergouvernementale (COI) de l'UNESCO, à Paris.

Mme Marie-Pierre Rondeau, étudiante à la maîtrise en gestion internationale, un programme double offert par l'École de commerce et management de Poitiers en France et l'Université de Sherbrooke, a été choisie pour accomplir un stage au sein de la Section des politiques marines de la COI. M. Thiago Hutter, qui vient de terminer ses études de maîtrise en environnement et développement durable à l'Université de Montréal, réalisera son stage au sein de la Section des observations et services océaniques.

Effectués sous la supervision de spécialistes du programme de la COI, ces deux stages visent à développer l'expertise de la relève scientifique québécoise sur les questions relatives au développement durable et à la gestion des océans et des zones côtières.

Ces stages sont d'une durée de six mois et débutent respectivement en janvier et en mars 2017. « Offrir à de jeunes chercheurs comme Marie-Pierre et Thiago les meilleures occasions d'étendre leur réseau à l'échelle internationale, dès le début de leur carrière, est une priorité pour les Fonds de recherche du Québec. Nous poursuivons ainsi notre objectif d'internationaliser nos programmes sur des enjeux mondiaux comme le développement maritime durable » commente Rémi Quirion, scientifique en chef du Québec.

Les deux stagiaires de l'édition précédente ont largement profité de leur expérience à l'UNESCO. Anne-Marie Asselin a été directement impliquée dans le lancement du plaidoyer de la Plate-forme Océan/Climat et dans la préparation des activités de la COI à la Conférence de Paris sur le Climat (CdP-21). Line Bourdages, pour sa part, a contribué à la promotion d'un système d'observation des océans dans l'Arctique et d'un Système Global d'Observation des Océans.

Rappelons que, dans le cadre de la Stratégie maritime mise de l'avant par le gouvernement du Québec, les Fonds de recherche du Québec se positionnent comme un agent fédérateur de la recherche et de l'expertise québécoise dans le domaine maritime, notamment par le biais de ce programme de stages à la COI et en collaborant à la mise en œuvre du Réseau Québec maritime.