Bulletin
Volume 16, no 3



26 juillet 2012

Conseils d'administration de juin 2012 : faits saillants

Modifications importantes au Programme de subventions des centres de recherche

À l'occasion des séances du 7 et du 18 juin, le conseil d'administration du FRQS a approuvé plusieurs changements au Programme de subventions des centres de recherche.

Dans un premier temps, le conseil a pris connaissance du changement de statut de l'Institut de recherches cliniques de Montréal (IRCM), un des 19 centres de recherche soutenu jusqu'à présent par le Fonds. En effet, en vertu d'un décret gouvernemental, l'IRCM recevra sa subvention directement du ministère du Développement économique, de l'Innovation et de l'Exportation (MDEIE) et non plus du FRQS. Ce changement découle de la particularité du statut de l'IRCM, qui n'est pas affilié à un établissement hospitalier comme le sont les autres centres de recherche reconnus par le FRQS. L'IRCM recevait d'ailleurs déjà la majorité de ses subventions directement du MDEIE. Désormais, l'Institut ne pourra plus obtenir de financement provenant de la Stratégie de recherche biopharmaceutique via le volet de soutien à la recherche clinique en partenariat avec l'industrie biopharmaceutique. Il restera toutefois affilié au FRQS et continuera d'être évalué par le Fonds.

En outre, le conseil d'administration a décidé de suspendre le Programme des projets de développement stratégique innovants. Ce temps d'arrêt permettra au Fonds d'évaluer ce programme lancé il y a quatre ans. Il n'y aura donc pas de concours cette année. Toutefois, le FRQS honorera ses engagements pour les projets dont le financement a déjà été accordé.

Enfin, dans ce contexte, le conseil d'administration a décidé d'arrêter, à compter de 2013-2014, le prélèvement des sommes allouées par décision du Conseil du Trésor ou par décret du Conseil des ministres pour le développement de l'infrastructure et du recrutement, et ce, pour les sept centres de recherche qui étaient touchés par cette mesure. Le prélèvement de ces sommes, qui a débuté en 2010-2011 et dont l'étalement était prévu sur huit ans, s'inscrit dans le cadre de la refonte du Programme de subventions des centres de recherche. Ces montants prélevés étaient réinvestis dans le Programme des projets de développement stratégique innovants, auquel seuls les centres de recherche pouvaient participer.

Le Fonds évaluera les effets de la réforme du programme des centres à ce jour, et ce, notamment dans le contexte de la démarche de planification stratégique 2013-2016 ainsi que de la Stratégie de recherche et d'innovation du gouvernement pour la période 2013-2016.

Moratoire du Programme de subventions de groupes de recherche

Pour faire suite à une décision du conseil d'administration, le FRQS n'acceptera aucune nouvelle demande de subvention dans le cadre de son Programme de subventions de groupes de recherche en 2012-2013.

Les groupes actuellement soutenus continueront de recevoir leur subvention tel que prévu. La direction scientifique du Fonds analysera l'impact de ce programme en prévision de sa planification stratégique 2013-2016.

Nomination des membres des comités statutaires

Le conseil d'administration du FRQS a approuvé la nomination de certains des membres du CA au sein des comités statutaires suivants : le comité de gouvernance, le comité de vérification, le comité des programmes et le comité sur l'éthique et l'intégrité scientifique.

Comité de gouvernance

  • Rémi Quirion (président du comité)
  • Renaldo Battista
  • Vassilios Papadopoulos
  • Barbara Papadopoulou
  • Philippe Walker

Comité de vérification

  • Johane Guay (présidente du comité)
  • Christiane Ayotte
  • Martin Godbout
  • Ann Langley

Comité des programmes

  • Renaldo Battista (président du comité)
  • Louis Gendron
  • Trang Hoang
  • Marie-Ève Major
  • Vassilios Papadopoulos

Comité sur l'éthique et l'intégrité scientifique

  • Louis Beaulieu (président du comité)
  • Louis Gendron
  • Barbara Papadopoulou

Programmes

Création du Fonds d'innovation Pfizer-FRQS sur la maladie d'Alzheimer et les maladies apparentées

Le 28 juin dernier, Pfizer Canada et le Fonds de recherche du Québec – Santé (FRQS) ont annoncé la création du Fonds d'innovation Pfizer-FRQS sur la maladie d'Alzheimer et les maladies apparentées, grâce à un financement de 4,5 millions de dollars de Pfizer Canada. Ce programme de subventions de recherche géré par le FRQS sera offert à la communauté des chercheurs du Québec.

Un message important concernant le CV commun canadien

Pour faire suite à l'annonce d'une nouvelle version du CV commun canadien pour les chercheurs qui feront une demande de financement aux Instituts de recherche en santé du Canada et à certains autres organismes, les Fonds de recherche du Québec tiennent à apporter les précisions suivantes.

Bien qu'une nouvelle version du CV commun canadien (CCV) soit disponible depuis le 19 juin, les personnes qui soumettront une demande de financement aux Fonds de recherche du Québec devront continuer d'utiliser l'ancienne version du CCV et seule cette version pourra être soumise aux Fonds. Il sera impossible de leur soumettre la nouvelle version du CCV.

ATTENTION, veuillez noter que depuis le 19 juin, l'ancienne version du CCV (la seule version admissible par les Fonds) est accessible via un nouvel URL : www.ccv-cvc-2004.ca. N'oubliez pas d'ajuster vos favoris.

Les Fonds de recherche mettent tout en œuvre pour minimiser les inconvénients que ces changements pourraient occasionner. Les Fonds sont toujours partenaires du CV commun canadien. Ils maintiennent l'objectif d'adhérer à une nouvelle version du CV lorsque celle-ci répondra à un ensemble de critères établis notamment sur la base de tests effectués auprès de la communauté scientifique. Ces critères visent à alléger le travail des chercheurs et des comités d'évaluation.

Distinctions

Maryse Lassonde et Francine Décary nommées officiers de l'Ordre du Canada

Le 29 juin dernier, le gouverneur général du Canada a annoncé la nomination de Maryse Lassonde et de Francine Décary au titre d'officier de l'Ordre du Canada.

Directrice scientifique du Fonds de recherche du Québec – Nature et technologies depuis janvier dernier, Maryse Lassonde détient une chaire senior de recherche du Canada en neuropsychologie développementale du Conseil de recherche en sciences naturelles et en génie. Elle a été professeure de neuropsychologie à l'Université du Québec à Trois-Rivières (1977-1988), puis à l'Université de Montréal (1988-2012).

Mme Lassonde a obtenu un B. Sc. en psychologie à l'Université de Montréal et un Ph. D. en psychologie à l'Université Stanford (Californie) en 1977. Ses champs d'intérêt en recherche sont le développement cognitif de l'enfant, la communication interhémisphérique et les effets à long terme des commotions cérébrales chez les sportifs. Elle a reçu plusieurs honneurs et prix, y compris le prix de l'Ordre des psychologues du Québec pour sa contribution au développement de la neuropsychologie au Québec et dans le monde, le prix Marcel-Vincent de l'Acfas et le prix Adrien-Pinard de la Société québécoise de recherche en psychologie. Elle est fellow de la Société canadienne de psychologie, de l'Académie canadienne des sciences de la santé et de la Société Royale du Canada. Elle est chevalière de l'Ordre national du Québec, dont elle a présidé le Conseil de 2008 à 2010.

La Dre Francine Décary est présidente et vice-présidente de plusieurs conseils d'administration, dont celui de l'Hôpital Louis-H. Lafontaine. Elle a été présidente et chef de la direction d'Héma-Québec de sa création, en 1998, jusqu'en 2011. Précédemment, pour le compte de la Croix-Rouge (région de l'est du Canada), elle a occupé de nombreux postes en recherche, en R-D ou en gestion, notamment aux centres de transfusion de Montréal et d'Ottawa, et elle a été directrice générale des Services transfusionnels de cet organisme.

Diplômée de médecine, magna cum laude, de l'Université de Montréal (1967) et docteure en immunohématologie de l'Université d'Amsterdam (1977), Francine Décary détient aussi une maîtrise en administration des affaires (MBA) de l'Université de Sherbrooke (1996). Chercheuse-experte en matière de sécurité des composants sanguins, elle est l'auteure de plus de 70 articles et d'une centaine d'abrégés, et a prononcé plus de 50 conférences. Ses qualités de gestionnaire ont été soulignées à maintes reprises : prix du Réseau Femmes d'affaires du Québec, prix Femmes de mérite de la Fondation Y des femmes de Montréal, prix du Québec Armand-Frappier, officière de l'Ordre national du Québec, prix Thomas F. Zuck Lifetime Achievement de l'America's Blood Centers, pour ne nommer que ceux-là.

L'Ordre du Québec pour Bartha Maria Knoppers et Yvan Guindon

Le 7 juin dernier, Bartha Maria Knoppers a reçu l'insigne d'officière et Yvan Guindon, celui de chevalier de l'Ordre national du Québec, la plus haute distinction décernée par l'État.

Lire les portraits de Bartha Maria Knoppers et de Yvan Guindon

Nominations

Béatrice Godard et Simon Racine, nouveaux membres du conseil d'administration

À sa séance du 13 juin dernier, le Conseil des ministres a nommé deux membres au conseil d'administration du FRQS. Il s'agit de Béatrice Godard, Ph. D., et de Simon Racine, M.D., M. Sc.

Béatrice Godard est professeure titulaire au Département de médecine sociale et préventive de la Faculté de médecine de l'Université de Montréal. Précédemment, elle a dirigé les Programmes de bioéthique de l'Université de Montréal de juin 2004 à juin 2010.

Béatrice Godard enseigne l'éthique de la recherche et les méthodologies de recherche en bioéthique. Elle s'intéresse aux questions socio-éthiques de la recherche biomédicale depuis plusieurs années. Ses recherches actuelles portent sur deux questions spécifiques : les responsabilités éthiques émergentes à l'interface de la recherche et de la clinique, en particulier en génétique; et les enjeux socio-éthiques soulevés par la médecine personnalisée et l'utilisation des technologies « omiques », en particulier en pharmacogénomique et nutrigénomique. Plus récemment, elle a orienté ses recherches sur l'impact de la recherche biomédicale, notamment la nutrigénomique, en santé mondiale.

Depuis le début de sa carrière, Béatrice Godard a participé à de nombreuses conférences nationales et internationales. Elle est également membre de plusieurs comités éthiques et éditoriaux.

Le docteur Simon Racine est directeur général de l'Institut universitaire en santé mentale de Québec depuis septembre 2008, après avoir occupé le poste de directeur général adjoint aux affaires cliniques, directeur des services professionnels et directeur de la qualité au Centre hospitalier Robert-Giffard – Institut universitaire en santé mentale. Détenteur d'une maîtrise en administration et d'un certificat de spécialiste en santé publique et médecine préventive, il occupait jusqu'en février 2007 le poste de directeur régional des affaires médicales, universitaires et de la santé physique à l'Agence de la santé et des services sociaux de la Capitale-Nationale. Il a été, jusqu'en 2003, directeur de la planification et du développement au Centre hospitalier universitaire de Québec (CHUQ).

Après une dizaine d'années en médecine familiale au début de sa carrière à Verdun, dans le sud-ouest de Montréal, il s'est orienté en santé publique et médecine préventive et a notamment assuré la direction du Département de santé communautaire de l'Hôpital Maisonneuve-Rosemont, puis la direction des services professionnels du même établissement, soit de 1984 à 1995. Il a par la suite été directeur de l'évaluation des politiques et des programmes au ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec avant de se joindre à la firme SECOR, volet de la planification stratégique en santé, où il a été associé et vice-président.

Le docteur Racine a également présidé plusieurs comités régionaux et nationaux, que ce soit en santé publique ou dans le domaine de la planification et de l'organisation des services de santé. Il est visiteur pour Agrément Canada depuis plusieurs années, membre du Comité de discipline du Collège des médecins du Québec, membre du conseil d'administration de l'Association des établissements de santé et de services sociaux du Québec et jusqu'à tout récemment membre du comité scientifique d'experts de l'Institut national d'excellence en santé et services sociaux.

Sciences de la vie

Un forum pour repositionner le Québec

Rémi Quirion, président du conseil d'administration et scientifique en chef du Québec, a participé au Forum des sciences de la vie qui se tenait à Vaudreuil, le 1er juin dernier, et a présenté une synthèse de la journée.

L'événement a eu lieu en présence du premier ministre du Québec, Jean Charest, du ministre du Développement économique, de l'Innovation et de l'Exportation et ministre responsable de la région de la Capitale-Nationale, Sam Hamad, du ministre des Finances, ministre du Revenu et ministre responsable de la région de Montréal, Raymond Bachand, et du ministre de la Santé et des Services sociaux et ministre responsable de la région du Bas-Saint-Laurent et de la région de la Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine, le Dr Yves Bolduc.

Réunissant plus de 250 intervenants des milieux industriel, de la recherche, de l'innovation et de la santé, ce Forum a permis de revoir les stratégies de développement qu'il faudra privilégier pour repositionner le Québec comme chef de file sur la carte des sciences de la vie, dans un contexte en pleine mutation. Dans cette optique, les Fonds de recherche du Québec auront un rôle crucial à jouer.

Au cours des prochains mois, le gouvernement du Québec et ses partenaires des milieux de l'industrie, de la recherche et du système de santé développeront un plan d'action qui traduira les orientations qui se sont dégagées du Forum.

Consulter les présentations des conférenciers