Mot du directeur scientifique



18 mai 2017

Alors que mon mandat arrive à échéance, le moment est opportun pour jeter un regard sur les  réalisations des cinq dernières années, tout en offrant quelques réflexions sur l'avenir prometteur du Fonds de recherche du Québec – Santé (FRQS).

Grâce aux fructueuses collaborations, au soutien et à la mobilisation de l'ensemble des partenaires impliqués dans le développement de la recherche, nous avons relevé d'importants défis que nous n'aurions pu surmonter sans ces efforts communs. Ainsi, le développement et le renforcement d'une relève scientifique de haut calibre sont demeurés au centre de nos préoccupations, comme en témoignent les taux de succès élevés tant dans nos programmes de bourses de formation en recherche aux cycles supérieurs que dans nos programmes de bourses de carrière.

Après un exercice important de modernisation, le nouveau programme des réseaux thématiques de recherche a été lancé en juillet dernier. L'analyse du programme des centres et instituts de recherche, lequel s'inscrit dans le mouvement de réforme du système de santé et de services sociaux, progresse selon les objectifs établis. Nous avons maintenu notre appui à l'Unité SOUTIEN SRAP du Québec dans le cadre de la stratégie de recherche axée sur le patient des Instituts de recherche en santé du Canada.

La création récente de l'Oncopole est un projet novateur résultant d'une collaboration entre le FRQS et la pharmaceutique Merck. Il vise un regroupement des forces vives de recherche en oncologie en vue de maximiser le positionnement du Québec au niveau mondial. Nous avons accentué nos efforts d'établissement de partenariats, et le FRQS compte maintenant plus de 80 ententes actives. De plus, plusieurs nouvelles initiatives de collaborations nationales et internationales sont en cours de réalisation. 

L'annonce budgétaire récente d'une augmentation de 180 M$ pour les Fonds de recherche du Québec (FRQ) pour les cinq prochaines années, dont 20 M$ en 2017-2018, résulte d'un long processus de promotion de l'importance de la recherche au Québec sur les tribunes politiques, administratives, scientifiques et citoyennes. Je suis confiant que les investissements annoncés par le gouvernement insuffleront une nouvelle énergie à la poursuite des activités de consolidation et de développement de la recherche scientifique, d'une part, ainsi qu'à l'exploration de nouvelles voies pour le développement des talents, les regroupements de recherche et les défis intersectoriels.

En somme, les cinq dernières années ont été riches en développements de toute sorte, sur un terrain d'apprentissage accéléré et d'innovation dans le contexte du regroupement des trois Fonds et la mise en place du poste de scientifique en chef du Québec. Le futur s'annonce tout aussi prometteur et l'éventail des possibilités est immense.

À travers ce parcours, j'ai eu le plaisir de côtoyer les collègues de la communauté scientifique de recherche en santé partout au Québec, d'apprécier leur excellence et leur grande compétence scientifique, et d'entrevoir très clairement des possibilités de consolidation et de positionnement encore plus importantes de notre communauté sur les scènes nationale et internationale.

Une nouvelle phase de développement commence, le moment est arrivé de passer le relais. Je tiens à remercier chaleureusement le scientifique en chef et mes deux collègues qui assurent la direction scientifique des deux autres Fonds, les membres du conseil d'administration du FRQS, ainsi que l'ensemble du personnel du FRQS et des services communs aux FRQ, sans qui tout ce travail n'aurait pu être réalisé.

À l'ensemble de la communauté scientifique, bonne continuation et longue vie à la recherche!