Troubles communicatifs à la suite d'un traumatisme cranio-cérébral modéré ou sévère

 

Karine Marcotte

Centre de recherche de l'Hôpital du Sacré-Coeur de Marie

 

Domaine : neurosciences, santé mentale et toxicomanies

Programme consortium pour le développement de la recherche en traumatologie - volet 2

Concours 2013-2014

Partenaires

Ministère de la Santé et des Services sociaux
Société de l'assurance automobile du Québec
Réseau privincial de recherche en adaptation-réadaptation
Association québécoise d'établissements de santé et de services sociaux
Associtation des établissements de réadaptation en déficience physique du Québec

Selon les observations cliniques, les troubles communicatifs dans la phase aigue d'un traumatisme cranio-cérébral (TCC) modéré ou sévère sont majeurs, mais demeurent très peu documentés dans la littérature. L'évaluation de ces troubles dans la phase aigue d'un TCC est pourtant une étape essentielle pour comprendre la récupération au plan communicatif. De plus, ces troubles survenant dans la phase aigue du TCC pourraient prédire la récupération à plus long terme.

Par ailleurs, un suivi orthophonique adapté aux besoins de cette population implique une intervention précoce et vise à fournir  un support de l'environnement et une structure pour faciliter la ré-émergence de la communication. L'objectif de cette étude pilote est donc de mesurer l'impact d'une intervention intensive et précoce par rapport à un suivi régulier, qui varie selon les demandes du milieu, sur la récupération des troubles communicatifs en phase aigue et en mesurer l'association avec les troubles communicatifs sub-aigus. Pour ce faire, vingt patients avec un TCC modéré ou sévère et référés en orthophonie lors de leur hospitalisation en phase aigue seront recrutés. Ces patients seront évalués en orthophonie lors de leur hospitalisation et un suivi intensif ou régulier sera mis en place. Ces patients seront re-testés six mois plus tard. Le présent projet permettra de vérifier la faisabilité du projet et fournir des résultats préliminaires.

Ultimement, ce programme de recherche pourra avoir un impact significatif sur la récupération des patients avec TCC en permettant de mieux guider les orthophonistes lors de leurs interventions auprès de cette clientèle et de permettre la mise en place des mesures thérapeutiques appropriées ainsi que l'établissement des standards de meilleure pratique orthophonique qui ne sont actuellement pas disponibles pour cette clientèle.