Rôle des microenvironnements tissulaires sur la reprogrammation macrophagienne : du MFG-E8 à la sénescence

 

Jean-François Cailhier

Centre de recherche du CHUM

 

Domaine : Cancer

Programme chercheurs-boursiers cliniciens - Junior 2

Concours 2013-2014

Les macrophages, des globules blancs du sang présents dans les organes, jouent un rôle important dans plusieurs maladies rénales et cancers. Ils sont essentiels à l'initiation, à la poursuite et à la résolution de l'inflammation. Une fois l'inflammation débutée, le milieu ou l'environnement inflammatoire peut changer le visage ou l'activation des macrophages. Deux types d'activation sont possibles : l'activation pro-inflammatoire (M1) et anti-inflammatoire (M2). L'environnement tissulaire programmera les fonctions du macrophage.

Mon programme de recherche consiste à étudier la nature de la reprogrammation des macrophages induite par une protéine, le milk fat globule epidermal growth factor-8 (MFG-E8), présente dans divers milieux associés aux maladies rénales et des cellules sénescentes (cellules vieillissantes). J'analyserai les conséquences de ces milieux sur les fonctions des macrophages et leur rôle dans l'élimination des cellules sénescences. Je porterai une attention particulière sur les voies de signalisation importantes ou mécanisme à l'intérieur des cellules responsable de cette reprogrammation. Je désire comprendre l'influence de ces microenvironnements sur la programmation des macrophages afin de pouvoir en moduler les fonctions. Si l'environnement inhibe les macrophages, nous pourrons utiliser les fruits de ce programme de recherche afin de les réactiver pour aider les patients atteints de cancer, par exemple.

Cette stratégie thérapeutique s'appliquera également aux patients avec maladies rénales et associées au vieillissement. Dans ces dernières conditions, la fibrose tissulaire est marquante et grandement affectée par les macrophages réparateurs, leur inhibition pourra alors réduire la progression de pathologies comme l'insuffisance rénale. Une plus grande compréhension des mécanismes régissant les phénotypes des macrophages permettrait le développement d'outils capable de les reprogrammer selon le contexte clinique. Ces découvertes ouvriront la voie à de nouvelles avenues thérapeutiques pour les patients avec atteinte rénale ou cancer.