Étude immunologique et pharmacologique des interactions hôte-virus dans l'infection par l'influenza

 

Martin Richter

Université de Sherbrooke

 

Domaine : Maladies infecctieuses et immunitaires

Programme chercheurs-boursiers - Junior 2

Concours 2013-2014

Le virus de la grippe est une maladie respiratoire hautement contagieuse. Le virus évolue constamment par des mutations fréquentes et par le mélange génétique de deux ou plusieurs souches de virus ce qui peut mener à des pandémies. Il n'existe que deux types d'antiviraux pour traiter l'infection, soit ceux du type Tamiflu et ceux du type amantadine. Les deux ciblent des protéines virales et sont affectés par une vive résistance du virus. De plus, les infections sévères de grippe ont été associées avec ce qui s'apparente au syndrome de détresse respiratoire aigu combiné à une inflammation exagérée.

Considérant l'arsenal pharmaceutique affaibli, ceci nécessite le développement de stratégies alternatives pour traiter la maladie. De nombreuses recherches visent les protéines virales, mais ces cibles sont sujettes aux mutations. Or, le virus ne peut se répliquer en l'absence de la machinerie cellulaire de l'individu infecté et cette même machinerie peut être dérégulée pour induire une réponse inflammatoire exagérée. Mon programme de recherche propose donc de cibler cette machinerie, invariable, afin de bloquer la propagation virale et diminuer l'inflammation.

Nos résultats montrent que cette stratégie est viable et efficace. Ce programme de recherche vise, d'une part, à caractériser les enzymes présentes dans nos poumons qui sont responsables de l'activation du virus de la grippe. Nous avons déjà breveté des molécules visant ces enzymes qui sont capables de bloquer la multiplication du virus. D'autre part, nous allons étudier et cibler des facteurs anti-inflammatoires cellulaires capables de diminuer l'inflammation induite par le virus. Nous avons démontré que cette stratégie fonctionne et des médicaments actuellement sur le marché sont capables de cibler ces facteurs. Ainsi ma recherche permettra de développer de nouvelles stratégies pour bloquer la grippe, améliorer la santé des patients et diminuer la mortalité.