Démarche collaborative pour développer des activités de transfert de connaissances afin d'optimiser l'implantation clinique d'un outil d'évaluation écologique de l'indépendance dans le quotidien

 

Carolina Bottari

Centre de recherche interdisciplinaire en réadaptation du Montréal métropolitain

 

Domaine : services de santé

Programme consortium pour le développement de la recherche en traumatologie - volet 3

Concours 2013-2014

Partenaires

Ministère de la Santé et des Services sociaux
Société de l'assurance automobile du Québec
Réseau privincial de recherche en adaptation-réadaptation
Association québécoise d'établissements de santé et de services sociaux
Associtation des établissements de réadaptation en déficience physique du Québec

De plus en plus d'études démontrent que des sommes phénoménales d'argent sont gaspillées chaque année car les résultats de recherches tardent à être utilisés par les professionnels de la santé.  Un nouvel instrument d'évaluation a été récemment mis au point par notre équipe de recherche afin d'aider les ergothérapeutes à mieux évaluer les besoins des personnes ayant un traumatisme crânio-cérébral (TCC) lors de la réalisation d'activités quotidiennes. Puisque le TCC affecte près de 5 000 Québécois chaque année et que 80 % des personnes ayant un TCC modéré ou sévère requièrent une assistance à long terme dans les activités quotidiennes, il est urgent de fournir aux ergothérapeutes cet outil basé sur les plus récentes évidences scientifiques afin que ces derniers puissent mieux répondre aux besoins de leurs clients.

Selon les Instituts de recherche en santé du Canada, le meilleur chemin vers une implantation réussie d'un nouvel outil dans la pratique clinique passe par une approche planifiée ainsi qu'une collaboration étroite entre les chercheurs et les cliniciens. Nous utiliserons ainsi une approche de collaboration entre chercheurs et cliniciens afin de développer des moyens novateurs pour aider les ergothérapeutes à intégrer ce nouvel outil dans les services cliniques.

Dans cette étude, nous avons l'intention d'examiner les obstacles et les facilitateurs à l'utilisation clinique de ce nouvel outil. Sept sites cliniques au sein du Continuum de services en traumatologie collaboreront avec des chercheurs de l'Université de Montréal, de l'Université de Toronto et de l'Université Pierre et Marie Curie à Paris, pour atteindre les objectifs. En outre, une organisation avec une expertise spécifique dans le transfert des connaissances, le Centre de liaison sur l'intervention et la prévention psychosociales s'associera à l'effort afin de développer les ressources nécessaires pour faciliter l'utilisation clinique de ce nouvel outil.