Biophonotique en santé de la vision

 

Santiago Costantino

Hôpital Maisonneuve-Rosemont

 

Domaine : Neurosciences, santé mentale et toxicomanies

Programme chercheurs-boursiers - Junior 2

Concours 2013-2014

Dans le domaine de la vision, l'optique est traditionnellement au coeur des innovations en technologie de diagnostic.  Mon programme de recherche est axé sur le développement de technologies lasers tant pour la recherche fondamentale que translationnelle en ophtalmologie. Parmi les projects principaux abordés par mon laboratoire on trouve :

1. Micro-fabrication de substrats de culture cellulaire pour l'étude du guidage axonal et de la chimiotaxie. Nous optimisons une méthode de notre invention, appelé le LAPAP, permettant la création de motifs de protéines sur substrat. On utilisera cette méthode pour élucider comment les neurones interprètent la distribution spatiale des molécules présentes dans le microenvironnement lors du développement neuronale pour établir leurs connections synaptiques.

2. Évaluation d'une nouvelle méthode de diagnostic précoce du glaucome basée sur l'interférométrie à faible cohérence. Nous formulons l'hypothèse que la rigidité des tissus rétiniens et l'élasticité des axones lors des pulsations cardiaques sont  à l'origine du glaucome à angle ouvert. Nous travaillons dans l'amélioration de la méthode et nous faisons une première étude clinique.

3. Développement d'une nouvelle technique de transplantation cornéenne basée sur le laser femtoseconde. Afin d'optimiser la forme du greffon cornéen lors de la kératoplastie de l'endothéllium, nous avons développé une approche novatrice utilisant un laser de faible puissance pouvant à la fois imager et couper, rendant une dissection du tissu ultra efficace.  

4. Étude de la signalisation cellulaire et de la survie neuronale suite à la disjonction de leurs axones. Afin d'approfondir notre compréhension des neuropathies optiques, nous utiliserons un laser femtoseconde pour séparer les axones de neurones isolées tout d'abord in vitro, mais consécutivement in vivo, et ainsi tester les effets de substances pharmacologiques récemment développées sur la promotion de la survie cellulaire.