Utilisation de l'imagerie moléculaire par microscopie à bioluminescence ou par tomographie par émission de positrons afin d'optimiser les stratégies thérapeutiques des patients atteints de cancers urologiques

 

Frédéric Pouliot

Université Laval

 

Domaine : cancer

Programme Chercheurs-boursiers cliniciens - Senior

Concours 2019-2020

Le cancer de la prostate est parmi les plus fréquents chez l'homme et constituent un problème de santé majeur.  Le programme de recherche proposé vise donc à développer des approches novatrices d'imagerie médicale et moléculaire pour permettre le suivi en temps réel des cancers afin de guider leur prise en charge clinique. Les technologies d'imagerie que nous utiliserons pour atteindre nos objectifs sont la tomographie par émission de positron (TEP) pour l'imagerie de l'ensemble du corps et la microscopie à bioluminescence pour l'imagerie au niveau cellulaire.

Dans un premier volet, nous utiliserons la TEP pour déterminer chez le patient le type de cancer de la prostate présent dans ses métastases. Nous évaluerons ensuite l'impact de la composition des métastases et d'autres paramètres TEP sur la résistance aux traitements. En parallèle, nous développerons des thérapies à radioligands (théranostique) qui seront testées chez l'animal afin de traiter spécifiquement les cancers de la prostate.

Dans un deuxième volet, nous utiliserons une technique d'imagerie cellulaire novatrice, la microscopie à bioluminescence qui nous permettra de suivre l'activité de gènes spécifiques au cancer prostatique à partir de cellules isolées du sang ou de l'urine. Nos analyses par microscopie à bioluminescence viseront à prédire la réponse ou la résistance thérapeutique afin de mieux sélectionner les patients candidats à l'un ou l'autre des traitements disponibles.

Dans un troisième volet, nous utiliserons la TEP dans une cohorte de patients ayant développés un cancer de la prostate agressif. L'expression génique de la tumeur, de même que les différentes données cliniques des patients seront mises en relation avec les données d'imagerie afin d'identifier des biomarqueurs d'imagerie pouvant prédire réponse thérapeutique.

Ce programme vise donc à développer des techniques d'imagerie moléculaire afin d'en faire de puissants outils pour mieux prendre en charge les patients atteints d'un  cancer de la prostate.