Prévention de l'incapacité de travail auprès des jeunes hommes et femmes handicapé.es ou éprouvant des difficultés d'apprentissage et d'adaptation (HDAA)

 

Marie Laberge

Université de Montréal

 

Domaine : développement et fonctionnement des personnes et des communautés, et vie sociale

Programme Chercheurs-boursiers - Junior 2

Concours 2019-2020

Les liens entre la santé et le travail sont nombreux et ont été largement démontrés. À la fois, la possibilité de travailler pour une personne est un facteur de santé parce qu'elle permet de réduire la pauvreté, un important déterminant social des iniquités en santé. En contrepartie, certaines conditions de travail peuvent occasionner des maladies ou des blessures pouvant mener à des incapacités. Ma programmation J2 est en continuité avec celle réalisée en J1 qui portait sur le développement, l'implantation et l'évaluation d'interventions visant la santé et la sécurité du travail (SST) des adolescent.es handicapé.es ou éprouvant des difficulté d'apprentissage et d'adaptation (HDAA), en transition vers le monde du travail. Je propose une définition systémique de « la santé au travail » qui intègre le bien-être et le développement des personnes au et par le travail. Le développement d'interventions sera centré sur la conception d'environnements capacitants adaptés à cette clientèle et notamment, sur l'exploitation des technologies numériques comme ressource au développement des compétences garantissant la santé au travail.

La programmation se décline en deux volets : 1) le développement de l'employabilité et 2) la prévention des lésions professionnelles. Les interventions développées s'adresseront aux jeunes, mais aussi aux autres acteur.trices qui les accompagnent dans leur démarche d'insertion professionnelle. Quatre projets principaux sont proposés, auxquels s'ajouteront des collaborations de grandes envergures. De plus, dans tous les projets, le développement des interventions se fera en prenant en considération le sexe et le genre. Le transfert des connaissances sera intégré à toutes les étapes. Le comité de suivi qui a accompagné mon équipe lors de la programmation J1 poursuivra ses activités tout au long de la programmation J2, de manière à assurer la cohérence et la continuité des différents projets ainsi qu'à mettre en œuvre les meilleures stratégies d'appropriation des résultats.