Neurophysiologie de la douleur chronique: mieux comprendre pour mieux soulager

 

Mathieu Piché

Université du Québec à Trois-Rivières [UQTR]

 

Domaine : neurosciences, santé mentale et toxicomanies

Programme Chercheurs-boursiers - Junior 2

Concours 2019-2020

La nociception et la douleur représentent un système d'alarme et de protection qui a permis la survie de l'espèce humaine. Les systèmes nociceptifs peuvent ainsi déclencher des réflexes pour éviter une blessure alors que la perception de douleur entraîne une réponse comportementale coordonnée par le cerveau. Ce dernier permet de prioriser un comportement protecteur aux dépens d'une tâche non prioritaire ou à l'inverse, de limiter la perception de la douleur pour favoriser l'atteinte d'un but.     Malgré ces fonctions adaptatives, la douleur est nuisible lorsqu'elle persiste et devient chronique. Ceci est une problématique majeure au Canada. Une dysfonction des mécanismes de neurorégulation de la douleur chez les patients avec douleur chronique est présentement au centre des développements pour une meilleure évaluation et un meilleur traitement de la douleur. Cette dysfonction serait à la base de la douleur chronique et de l'hypersensibilité diffuse à la douleur observée chez plusieurs patients.

L'objectif général de ce programme de recherche est d'examiner les mécanismes de l'hypersensibilité diffuse à la douleur chez des patients avec douleur chronique et des modèles animaux de douleur chronique pour développer de nouvelles méthodes pour contrôler la douleur et renverser ses mécanismes pathologiques. Pour ce faire, nous utiliserons des méthodes qui permettent de changer les fonctions du cerveau, soit en stimulant une région nommée le cortex préfrontal dorsolatéral (humain), soit en utilisant son code génétique pour contrôler les messages de douleur (animal).     À court et moyen termes, les résultats obtenus dans ce programme de recherche apporteront une meilleure compréhension des mécanismes de la douleur et chronique. À plus long terme, les résultats de ces travaux permettront de guider le développement de nouvelles approches thérapeutiques pour soulager et traiter la douleur chronique.