Intégration de la planification et de la prise de décision dans le cortex cérébral

 

Paul Cisek

Université de Montréal

 

Domaine : Neuroscience, santé mentale et toxicomanies

Programme chercheurs nationaux

Concours 2014-2015

Quand vous observez le monde, vous ne voyez pas seulement les objets autour de vous, mais aussi des opportunités vers une action. Une tasse n'est pas seulement une tasse; c'est un objet atteignable pouvant être utilisé pour étancher votre soif. Un arbre n'est pas seulement un arbre; il peut être utilisé pour se cacher si vous êtes poursuivi par un prédateur. Des données neuroscientifiques récentes suggèrent qu'en bougeant dans votre environnement, votre cerveau utilise constamment les informations sensorielles pour déterminer les actions potentielles possibles, qui sont disponibles et  celles-ci compétitionnent pour la sélection de la performance motrice. Ma recherche examine les mécanismes de cette compétition ainsi que ce qui détermine l'engagement envers une action au lieu d'une autre. Elle inclut des études comportementales chez l'humain, la stimulation magnétique transcranienne (SMT), des enregistrements neuronaux chez le singe et des modèles computationnels.

Tous mes projets visent à améliorer notre compréhension des mécanismes neuronaux impliqués dans le comportement volontaire. Mon hypothèse est très générale et comporte de nombreuses implications pour les processus de la prise de décision, de la préparation motrice, et de l'encodage neuronal des informations sensorielles utilisées pour le contrôle comportemental. Il peut contribuer à mieux comprendre plusieurs problèmes de santé mentale, incluant l'addiction, les troubles obsessionnels compulsifs, les troubles du déficit de l'attention, la schizophrénie, la dépression, et la maladie de Parkinson.