Insuffisance Mitrale Fonctionnelle Post-Infarctus: Étude du Rôle de la Sérotonine et des Biomarqueurs Prédictifs d'Amélioration

 

Jonathan Beaudoin

Université Laval

 

Domaine : santé circulatoire et respiratoire

Programme Chercheurs-boursiers cliniciens - Junior 2

Concours 2019-2020

La valve mitrale prévient normalement le reflux de sang dans les poumons lorsque le coeur pompe. Dans plusieurs maladies cardiaques, le cœur devient plus gros et déforme secondairement la valve qui ne peut plus se fermer normalement causant un reflux de sang dans les poumons. Ce phénomène appelé « régurgitation mitrale » est une complication majeure des maladies cardiaques qui double la mortalité et pour laquelle les traitements actuels sont limités. Des découvertes récentes démontrent que dans certaines maladies, la valve augmente sa taille proportionnellement au reste du cœur ce qui prévient la régurgitation. Cet agrandissement compensateur est un phénomène important puisque qu'il peut prévenir le reflux de sang dans les poumons et les complications associées; cependant la croissance de la valve est variable d'une maladie à l'autre et d'un patient à l'autre et souvent insuffisante pour prévenir la régurgitation. Les valves cardiaques étaient considérées jusqu'à tout récemment comme des flaps passifs sans capacité d'adaptation, et nous ne savons presque rien sur les mécanismes qui régissent leur croissance. Nous avons récemment identifié un processus de cicatrisation anormale de la valve après un infarctus, qui peut potentiellement expliquer pourquoi la valve ne s'adapte pas correctement dans certaines situations. Nous étudions des traitements pour prévenir cette cicatrisation anormale.

Également, nous étudions de nouveaux tests sanguins pour favoriser une meilleure prise en charge des maladies valvulaires. Certains tests ont le potentiel de nous renseigner sur le potentiel de récupération d'une maladie valvulaire. Ils ont donc le potentiel d'améliorer la prise en charge et de mieux orienter les soins chez les patients avec maladie valvulaire.