Impact des réformes dans l'utilisation de l'urgence par les patients avec des troubles mentaux (TM) incluant les troubles liés à la consommation de substances psychoactives (TSP) et les troubles concomitants (TM - TSP) et étude de leurs profils évolutifs

 

Marie-Josée Flemar

Centre de recherche de l'Institut universitaire en santé mentale Douglas

 

Domaine : neurosciences, santé mentale et toxicomanies

Recherches sur l'urgence et le continuum des soins - volet 1

Concours 2015-2016

Les personnes avec troubles mentaux (TM) ou abusant de substances psychoactives (TSPA) sont de grands utilisateurs des urgences. Peu d'études récentes ont été publiées sur ces clientèles, ne permettant pas de cerner la réalité actuelle et l'évolution depuis les réformes en santé. La recherche se concentre aussi sur un seul site, limitant son potentiel de généralisation.

Ce projet vise à documenter: 1) l'importance des visites reliées aux TM-TSPA au Québec et leur contribution à l'engorgement des urgences, selon les lieux et types d'hôpitaux et d'urgence; 2) leurs patterns et déterminants d'utilisation de l'urgence; 3) une typologie de ces utilisateurs; 4) l'impact des réformes (2006-2013) sur les patterns d'utilisation des urgences; 5) les motifs d'utilisation de l'urgence, son positionnement dans le continuum de soins et les facteurs favorisant et entravant son fonctionnement optimal; et 6) des recommandations afin d'améliorer l'efficacité de l'urgence. S'étalant sur 3 ans, le projet comporte deux volets.

Le volet 1 étudiera une cohorte de 93 000 usagers avec TM-TSPA et ayant visité les urgences, basé sur l'exploitation du Système Intégré de Surveillance des Maladies Chroniques du Québec de l'Institut national de santé publique du Québec.

Le volet 2 comprend l'étude de 4 urgences (10 000 cas), où plusieurs banques de données seront exploitées ainsi que des entrevues de groupe avec les équipes cliniques (n=4) et de liaison en dépendance dans les urgences (n=2) et individuelles avec des usagers (n=80) seront effectuées.

L'équipe comprend huit chercheurs et dix partenaires-décideurs clés. Le projet permettra une meilleure compréhension du positionnement de l'urgence dans le continuum de services, selon les caractéristiques cliniques et sociodémographiques des usagers, les patterns d'utilisation de services et les disparités géographiques et organisationnelles.