Étude in vivo du rôle des microARNs dans la maladie d'Alzheimer et démences connexes

 

Sébastien Hébert

Centre de recherche du Centre hospitalier de l'Université Laval

 

Domaine : neurosciences, santé mentale et toxicomanies

Programme chercheurs-boursiers - Junior 2

Concours 2014-2015

La maladie d'Alzheimer est une maladie neurodégénérative qui mène progressivement à la détérioration du cerveau et qui porte gravement atteinte à la faculté de penser et à la mémoire. Elle est la forme la plus commune de démence, qui touche environ 35 millions de personnes à l'échelle mondiale, dont 750 000 Canadiens. Malgré des années d'études intensives, il n'existe toujours pas de traitement efficace pour la maladie d'Alzheimer et les causes exactes demeurent incomprises.

Nous avons récemment identifié des nouvelles molécules pouvant moduler des protéines préalablement impliqués dans le développement de la maladie d'Alzheimer. Ces molécules, nommées microARNs, se retrouve naturellement dans l'organisme et en particulier dans le cerveau. Curieusement, des souris déficientes pour les microARNs dans le cerveau développent plusieurs aspects de la maladie d'Alzheimer, dont des troubles cognitifs et une mort neuronale.

Nous voulons maintenant utiliser la souris afin de comprendre en détail le rôle des microARNs (trois candidats au total) dans le développement de la maladie d'Alzheimer et démences connexes. Ces nouveaux modèles animaux pourront servir au développement de traitements contre la maladie d'Alzheimer et démences connexes.