Efficacité d'une intervention de réadaptation pour les enfants et adolescents présentant une récupération atypique après un traumatisme craniocérébral léger ou commotion cérébrale

 

Isabelle Gagnon

Institut de recherche du Centre universitaire de santé McGill

 

Domaine : santé de la mère, des enfants et des adolescents

Programme consortium pour le développement de la recherche en traumatologie - volet 1

Concours 2013-2014

Partenaires

Ministère de la Santé et des Services sociaux
Société de l'assurance automobile du Québec
Réseau privincial de recherche en adaptation-réadaptation
Association québécoise d'établissements de santé et de services sociaux
Associtation des établissements de réadaptation en déficience physique du Québec

Les enfants et adolescents subissent un grand nombre de traumatismes craniocérébraux légers (TCCL) ou commotions cérébrales. S'ils ne récupèrent pas complètement suite à leur blessure, ils risquent de se blesser à nouveau. Heureusement, la plupart des enfants récupèrent au cours des premières semaines suivant la blessure, mais pour un certain nombre d'entre eux, la récupération peut prendre plus de temps et avoir des conséquences dans plusieurs domaines de leur vie.

Pour l'instant nous ne sommes pas certains de la meilleure approche à adopter pour traiter les enfants et leur assurer une récupération optimale.  Notre équipe a développé une intervention de réadaptation active qui semble avoir des résultats prometteurs chez plusieurs enfants.  Avec cette étude, nous  proposons de comparer notre intervention aux recommandations générales présentement privilégiées pour cette population. Nous recruterons des enfants et adolescents au sein des cliniques de TCCL pédiatriques de trois hôpitaux et nous les séparerons en deux groupes selon leur provenance.  Le premier groupe recevra les soins habituels comprenant des recommandations d'usage.  Le deuxième groupe recevra les mêmes instructions mais aussi notre intervention de réadaptation active en plus des soins habituels. Les enfants des deux groupes seront évalués 2, 6 et 12 semaines après le début de l'intervention pour documenter la guérison et comment les enfants retournent aux activités physiques.

Finalement, nous contacterons tous les enfants et leur famille par téléphone une fois par mois pendant les 12 mois suivant la blessure afin de savoir si le risque de subir une deuxième blessure est plus élevé dans un groupe que dans l'autre. Les résultats de cette étude nous permettront de savoir si les enfants ont besoin de réadaptation individualisée s'ils ne récupèrent pas bien après le TCCL ou si les instructions habituelles  sont suffisantes pour assurer une récupération optimale.