Effets sur les inégalités sociales de santé d'un design participatif pour développer un outil de cybersanté pour les proches aidants

 

Karine Latulippe

Université Laval

 

Domaine : santé des populations

Programme : Formation de doctorat

Concours 2017-2018

Partenaire:

Unité SOUTIEN du Québec (Stratégie de recherche axée sur le patient)

Les inégalités sociales de santé (ISS) sont une préoccupation majeure pour les divers systèmes de santé dans le monde. Parallèlement, beaucoup d'énergie est investie dans le développement de la cybersanté (application des technologies numériques dans le secteur de la santé) afin de réduire les coûts ainsi que les ISS. Cependant, la cybersanté a le potentiel d'augmenter les ISS plutôt que les réduire et peu d'études portent sur le développement d'outils de cybersanté qui tiennent compte des ISS.

Ce projet vise à développer des outils de cybersanté qui tiennent compte des ISS et à contribuer à la réduction de celles-ci. Les objectifs spécifiques sont 1) Identifier un processus de design d'outil de cybersanté qui tient compte des ISS; 2) Expérimenter ce processus; 3) Documenter le processus de design (forces, défis); 4) Évaluer l'utilisabilité de l'outil développé auprès de personnes à risque d'ISS.

Afin d'atteindre ces objectifs, une revue de l'ensemble des connaissances sur la cybersanté et les ISS sera effectuée. Par la suite, un groupe de chercheurs sera accompagné dans le développement d'un outil de cybersanté s'adressant aux proches aidants, qui tient compte des ISS. Des questionnaires, des entretiens individuels, des journaux de bord et des vidéos seront utilisés pour la collecte de données et seront analysés par une méthode rigoureuse. Finalement, des futurs utilisateurs à risque d'ISS expérimenteront l'outil développé.  

Ce projet interdisciplinaire mettra en lumière un processus de design novateur ayant un effet sur une problématique sociale importante. Les retombées scientifiques de ce projet intéresseront les chercheurs et designers dans le domaine de la santé, mais aussi de la technologie éducative, de l'éthique et de l'informatique. Surtout, il contribuera à l'avancement des connaissances dans la lutte aux ISS pour une justice en santé.