Développement et implantation de technologies pour le maintien à domicile des personnes âgées vulnérables : une approche intégrée dans le continuum de soins et de services

 

Nathalie Bier

Université de Montréal

 

Domaine : vieillissement

Programme Chercheurs-boursiers - Junior 2

Concours 2018-2019

À partir de l'âge de 75 ans, plus de 70% des personnes âgées présentent des incapacités limitant la réalisation de leurs activités quotidiennes. Malgré ces incapacités, les personnes âgées désirent rester à domicile le plus longtemps possible. À ce jour, peu d'interventions en réadaptation permettent à cette clientèle de conserver une certaine autonomie à domicile, particulièrement lorsqu'il y a présence de troubles cognitifs. Dans cette optique, les technologies, tels les environnements intelligents et les technologies mobiles, seront amenées à prendre une place de plus en plus importante en matière de soins à domicile. Plusieurs études rapportent généralement des effets positifs de ces types de technologie sur le fonctionnement des personnes âgées avec incapacités. Cependant, les études sont généralement conduites de façon peu rigoureuse et utilisent une grande variabilité dans les technologies et les mesures utilisées pour montrer leur efficacité. Enfin, rares sont les technologies qui sont développées avec les milieux de la santé et réellement mises en place en partenariat avec le système de santé, afin d'en évaluer l'efficacité pour le maintien à domicile.

L'objectif général de cette programmation est de développer des services de santé novateurs utilisant les nouvelles technologies, en partenariat étroit avec les milieux de soins et de services au Québec, afin d'améliorer le maintien à domicile des personnes âgées présentant des troubles cognitifs. De façon plus spécifique, cette programmation vise à : 1) développer des technologies qui répondent aux besoins spécifiques de la clientèle; 2) mettre en place ces technologies dans le continuum de soins et de services et en mesurer l'efficacité. Cette programmation a donc le potentiel d'influencer de façon significative les soins et services pour les personnes âgées vulnérables demeurant à domicile.