Déterminer le rôle de la protéine tyrosine phosphatase PTP1B dans le remodelage cardiaque

 

Benoit Boivin

Centre de recherche de l'Institut de cardiologie de Montréal

 

Domaine : santé circulatoire et respiratoire

Programme chercheurs-boursiers - Junior 1

Concours 2015-2016

La défaillance cardiaque et les maladies cardiovasculaires sont la principale cause de mortalité dans le monde. La défaillance cardiaque survient à la fin d'un long processus lors duquel les cellules cardiaques grossissent en réponse à une surcharge de travail causée par des maladies comme l'hypertension. La croissance initiale, ou hypertrophie, est bénéfique à la fonction cardiaque : elle permet au cœur de pomper le sang plus efficacement. Toutefois, cette croissance compensatoire finit par prédisposer les individus à certaines complications telles que l'arythmie (quand le cœur pompe avec un rythme irrégulier), l'hypertrophie décompensée (quand les mauvaises cellules grossissent, ou grossissent trop) et ultimement la défaillance cardiaque. Des protéines nommées kinases et phosphatases contrôlent la transmission des signaux menant à l'hypertrophie.

Cependant, à ce jour, l'emphase de la recherche a principalement porté sur le rôle des protéines kinases. Mon laboratoire vise à étudier les liens fonctionnels entre les membres de la plus grande famille de phosphatases, les PTPs, et les maladies cardiovasculaires afin de déterminer si certaines PTPs pourraient être de bonnes cibles thérapeutiques. Nos efforts en ce sens nous ont permis d'identifier une PTP, appelée PTP1B, impliquée dans l'hypertrophie cardiaque causée par une surcharge de pression (comme lors de l'hypertension).

Le but de ce projet est de mieux comprendre comment PTP1B contrôle la production protéique dans les cellules cardiaques en croissance. Nous planifions identifier ce qui contrôle son activité et trouver comment cela affecte la production de nombreuses protéines impliquées dans la fonction cardiaque. De cette façon, ce projet de recherche génèrera de nouvelles connaissances sur le rôle de PTP1B cardiaque, ce qui nous permettra d'identifier de nouvelles cibles pharmaceutiques à partir du groupe de protéines contrôlées par PTP1B qui sont affectées par son inactivation lors de l'hypertrophie cardiaque.