De l'ombre à la lumière - Vers un accompagnement interdisciplinaire des patients au cours de leur Odyssée de chirurgie oncologique délabrante du visage et de reconstruction par prothèse de remplacement

 

Recherche intersectorielle - Programme Audace

Concours 2018-2019

 

Composition de l'équipe:

Jacques A. De Guise (École de technologie supérieure), responsable
Djahanchah Ghadiri (HEC Montréal), co-chercheur
Mona Gupta
(Centre de recherche du Centre hospitalier de l'Université de Montréal), co-chercheuse
Yvan Petit
(École de technologie supérieure), co-chercheur
Marie-Pascal Annie Pomey
(Centre de recherche du Centre hospitalier de l'Université de Montréal), co-chercheuse
Matthieu Schmittbuhl
(Centre de recherche du Centre hospitalier de l'Université de Montréal), co-chercheur

 

Domaine : Technologie de l'information et des communications

Secteur 1 : Sciences naturelles et génie         Secteur 2 : Sciences de la santé

 

 

En vidéo (5 minutes)

Dans le cas des cancers tête et cou, certaines chirurgies oncologiques sont très délabrantes et nécessitent des reconstructions associant souvent chirurgie plastique et épithèses (prothèses de comblement ou de remplacement d'une ou plusieurs parties du visage). Les patients font alors face à une grande détresse physique et psychique reliée entre autres à la perte et à la reconstruction éventuelle de leur identité. La conception de ces épithèses et leur acceptation par le patient et ses proches sont autant d'enjeux majeurs en vue d'une  restitution fonctionnelle et esthétique du visage et pour un retour à la vie normale.

L'objectif du projet est la co-construction, en laboratoire vivant, d'une nouvelle modalité d'accompagnement technologique, psychique, artistique et social des patients dont le cancer exige une reconstruction faciale. Cette nouvelle modalité d'accompagnement des patients et de leurs proches se subdivise en deux grandes approches intégrées et concomitantes, techno-artistique et psycho-sociale. Par l'utilisation des technologies de simulation numérique, de réalité virtuelle, de conception assistée par ordinateur, de fabrication additive et de soutien par les pairs, il s'agira d'amener le patient (et ses proches), avant et à l'issue de la chirurgie et de la pose d'une prothèse de remplacement, à créer, adapter et accepter itérativement sa nouvelle identité ou même une ou plusieurs nouvelles identités.

Mobilisant des compétences médicales (imagerie, chirurgie plastique et ORL, prosthodontie, etc.) et d'ingénierie (modélisation 3D, prototypage virtuel, impression 3D, etc.), le projet fait également appel aux sciences sociales (partenariat de soins, philosophie, communication, etc.) ainsi qu'à plusieurs disciplines artistiques (design, arts visuels, arts numériques) et implique des patients partenaires qui ont déjà vécu l'expérience de ces interventions majeures.

Dans les médias : MIAM-Audace : reconstruire son visage, son identité grâce au numérique (Facebook live)

Appel de propositions