Contrôle de la signalisation par la petite GTPase Rac : implications lors du développement musculaire et dans le processus métastatique

 

Jean-François Côté

Institut de recherches cliniques de Montréal

 

Domaine : Cancer

Programme chercheurs-boursiers - Senior

Concours 2013-2014

Le remodelage du squelette cellulaire est important pour effectuer des fonctions biologiques vitales comme la migration cellulaire. Nous avons identifié une famille de protéines DOCK qui joue un rôle central pour contrôler l'état d'activation des composantes moléculaires façonnant le squelette intracellulaire. Dans le Projet 1, nous caractérisons les mécanismes moléculaires par lesquels les protéines DOCK peuvent exercer leur fonction pendant la migration cellulaire. Nous avons également démontré que ces protéines régulent le développement des cellules souches musculaires en fibres musculaires multi-nucléées. Ce projet vise à déterminer la fonction exacte des protéines DOCK via l'utilisation de souris mutantes et de modèles cellulaires.

Dans la progression du cancer du sein, le facteur clinique le plus important associé à un faible taux de survie est l'apparition de métastases. Ce sont ces sites tumoraux secondaires, souvent loin de la tumeur primaire, qui menacent la vie des femmes touchées par la maladie. Notre Projet 2 vise à découvrir les mécanismes moléculaires qui facilitent l'évasion des cellules cancéreuses de la tumeur vers des sites secondaires où elles peuvent s'établir et se multiplier en métastases. Nous nous concentrons ici sur deux récepteurs, HER2 et AXL, qui se trouvent à la surface des cellules cancéreuses. HER2 est directement responsable de 20 à 25 % des cas de cancer du sein. Ici, nous cherchons à comprendre les bases moléculaires par lesquelles ce récepteur favorise les métastases. De même, la présence d'AXL dans les tumeurs mammaires humaines corrèle avec la formation de métastases. Ici, nous proposons d'étudier comment AXL fonctionne dans les cellules tumorales afin de promouvoir leur motilité et l'invasion facilitant ainsi l'ensemencement des cellules tumorales dans des organes secondaires. Pour atteindre ces objectifs, nous utiliserons des souris mutantes qui récapitulent le cancer du sein humain, en plus de modèles de culture cellulaire pour étudier le mouvement des cellules.