Contribution du statut socioéconomique sur l'insomnie et la somnolence diurne excessive dans le vieillissement et la Maladie de Parkinson

 

Faustin Armel Etindele Sosso

Université du Québec à Montréal [UQAM]

 

Domaine : vieillissement

Programme Formation de doctorat

Concours 2019-2020

Partenaire:

Parkinson Canada

Les troubles du sommeil augmentent avec l'âge, notamment l'insomnie et la somnolence diurne excessive, touchant plus de 40% des ainés. Ces troubles sont plus prévalents chez les personnes atteintes de la maladie de Parkinson (MP) qui touche près de 25 000 québécois. Ce nombre augmentera au cours des prochaines années en raison du vieillissement de la population. La MP est une maladie neurodégénérative dont la progression s'accompagne de troubles du sommeil. Plusieurs travaux ont étudié des facteurs biologiques et psychologiques associés à l'insomnie et à la somnolence dans le vieillissement et la MP, mais l'influence de facteurs sociaux, particulièrement le statut socioéconomique (SSE), est inconnue. Les variations du SSE au sein de la population coïncident avec des variations de conditions et habitudes de vie qui ont une influence sur la santé par différents processus, incluant des mécanismes liés au stress. Ce dernier affecte le cerveau en perturbant la sécrétion hormonale et l'horloge biologique, ce qui peut donner lieu à des troubles du sommeil, notamment par le biais de la santé physique.

Ainsi, le SSE pourrait contribuer à faire varier les risques de troubles du sommeil au sein de la population, et la santé de l'individu serait un médiateur de cette relation. Notre recherche visera à mieux comprendre la contribution du SSE dans l'insomnie et la somnolence excessive dans le vieillissement et la MP, en analysant les données de l'Étude Longitudinale Canadienne sur le Vieillissement, une étude menée sur plus de 50 000 canadiens âgé de 45 à 85 ans, ainsi que les données du Réseau Parkinson Québec provenant de 1300 patients atteints de la MP. Cette étude favorisera la mise en place de programmes d'intervention et de prévention mieux adaptés au profil socioéconomique des individus.