Caractérisation des déterminants neuropathologiques du déclin cognitif anormal chez d'anciens athlètes commotionnés vieillissants et interventions novatrices afin d'améliorer le fonctionnement du cerveau vieillissant et cérébrolésé

 

Louis De Beaumont

Centre de recherche de l'Hôpital du Sacré-Coeur de Montréal

 

Domaine : neurosciences, santé mentale et toxicomanies

Programme chercheurs-boursiers - Junior 2

Concours 2017-2018

La prévalence annuelle des commotions cérébrales a atteint des proportions épidémiques, rendant ainsi ses conséquences à long terme alarmantes tant aux plans humain qu'économique. Les questions entourant la susceptibilité et la résistance aux effets à long terme des commotions cérébrales, en plus de leur évolution dans le temps, demeurent à ce jour entières. Toute discussion des effets à long terme des commotions cérébrales mènent inévitablement à l'encéphalopathie chronique traumatique (ECT), cette condition neurodégénérative aujourd'hui identifiée comme étant la signature pathologique des blessures impliquant la répétition de coups à la tête durant la pratique d'un sport de contact.

Toutefois, d'un point de vue scientifique, des pièces maîtresses demeurent manquantes au tableau clinique de l'ECT, ce qui rend toute association causale entre les antécédents de commotions cérébrales et l'ECT prématurée. Le présent programme de recherche vise ainsi à faire ressortir la valeur prédictive de marqueurs de neurodégénérescence quant au rythme de progression et à la spécificité du déclin cognitif chez d'anciens athlètes ayant subi des commotions cérébrales il y a de cela plusieurs décennies. En seconde partie, le présent programme de recherche visera à comprendre la synergie de variables génétiques et phénotypiques modulant la plasticité neuronale sur l'intégrité fonctionnelle du cerveau fragilisé par le processus de vieillissement.

Enfin, ce programme de recherche propose d'implémenter, auprès d'individus vieillissants et d'autres ayant subi une blessure d'origine traumatique, un protocole novateur de stimulation non-invasive du cerveau, ciblant les mécanismes de plasticité et de neuroinflammation, afin de promouvoir le maintien fonctionnel et de minimiser l'impact de dommages permanents au cerveau.

Ce programme de recherche promet à la fois d'identifier des pistes thérapeutiques tant espérées pour les athlètes commotionnés affligés, mais il propose également une méthode sécuritaire, indolore et peu coûteuse afin d'optimiser le fonctionnement du cerveau fragilisé.