Bulletin
Volume 16, no 1



February 15th, 2012

Distinctions

Jacques Pépin, nommé Scientifique de l'année 2011 Radio-Canada

Le dimanche 29 janvier dernier, à l'occasion d'une cérémonie marquée par l'enregistrement de l'émission Les Années lumière, le docteur Jacques Pépin de l'Université de Sherbrooke (UdS) a été nommé Scientifique de l'année 2011 Radio-Canada, pour son ouvrage The origins of AIDS, publié l'an dernier aux Presses de l'Université de Cambridge.

Ce livre est le résultat de sept ans de travail pendant lesquelles le scientifique a pu remonter la piste du VIH en Afrique centrale et, ainsi, mieux connaître l'origine du virus. Professeur titulaire et directeur du Service d'infectiologie de l'UdS, Jacques Pépin n'en était pas à ses premiers contacts avec le sida et avec l'Afrique. Pendant 15 ans, ses travaux de recherche ont été jumelés à des interventions de santé publique visant à réduire la transmission du virus en République centrafricaine, au Ghana et au Togo. Son livre est le résultat d'une énorme enquête sur le terrain ainsi que dans les archives médicales en langue française de l'époque coloniale. Il y démontre comment le premier cas d'infection au VIH s'est produit en Afrique, vraisemblablement lors d'une transmission animale (chimpanzé à humain) – et ce, au début des années 1920, soit bien avant le premier cas déclaré et décrit dans les revues médicales en... 1981.

Les découvertes de l'année 2011 choisies par Québec Science

Des 10 découvertes retenues par le jury de Québec Science cette année, huit sont liées au domaine de la santé.

Les lauréats sont :

  • Philippe Awadalla et Youssef Idaghou
    Université de Montréal, génétique
    La mutation de l'ADN humain est beaucoup plus lente qu'on le croyait

  • Vassilios Papadopoulos
    Université McGill, médecine
    Un test diagnostic pour la maladie d'Alzheimer

  • Jean-Christophe Leroux, Sylvain Martel et Pierre Pouponneau
    Guidage par IRM de nanoparticules co-encapsulées

  • Edward Harvey, Paul Martineau et Louis-Philippe Lefebvre
    Université McGill, génie des matériaux
    Une vis poreuse pour réparer les os

  • Josiane E. Garneau et Sylvain Moineau
    CRISPR/CAS :un mécanisme immunitaire important démasqué

  • Maryse F. Bouchard 
    Université de Montréal, écotoxicologie
    L'exposition prénatale aux pesticides est associée à un QI inférieur chez les enfants

  • Yves De Koninck, Yoan LeChasseur et Réal Vallée
    Université Laval, biophysique
    Une électrode à la fois optique et électrique ouvre de nouveaux horizons en neurophysiologie du cerveau

  • Laura Stone
    Université McGill, neurophysiologie
    Les modifications cérébrales engendrées par la douleur sont réversibles grâce aux traitements

Chaque année, pour le compte du magazine Québec Science, un jury sélectionne 10 découvertes marquantes parmi celles réalisées dans les universités et les institutions scientifiques du Québec durant l'année.

Les Prix du Québec : mise en candidature jusqu'au 5 avril 2012

Les Prix du Québec scientifiques représentent la plus haute distinction décernée par le gouvernement du Québec dans le domaine scientifique. Ils reconnaissent la contribution de femmes et d'hommes exceptionnels à l'avancement du Québec et à son rayonnement, tant à l'échelle nationale qu'internationale.

Vous avez jusqu'au 5 avril 2012 pour soumettre au ministère du Développement économique, de l'Innovation et de l'Exportation des dossiers de candidature de chercheuses et de chercheurs chevronnés qui se sont particulièrement démarqués au cours de leur carrière.

Six prix scientifiques sont décernés chaque année dans les catégories suivantes :

  • le prix Léon-Gérin, en sciences humaines
  • le prix Marie-Victorin, en sciences naturelles et en génie
  • le prix Wilder-Penfield, en recherche biomédicale
  • le prix Armand-Frappier pour la création ou l'essor d'institutions de recherche, ou pour l'administration et la promotion de la recherche
  • le prix Lionel-Boulet, pour la recherche et le développement en milieu industriel
  • le prix Marie-Andrée Bertrand, en innovation sociale

Pour connaître les conditions d'admissibilité et les critères d'attribution des Prix du Québec scientifiques.

Communications

Un fil RSS pour suivre les nouvelles du FRQS

Abonnez-vous au fil RSS des nouvelles du FRQS et recevez les nouvelles dès qu'elles sont diffusées dans la rubrique Quoi de neuf? du site Web.

Pour s'abonner au fil RSS, il suffit de cliquer sur l'icône  affichée dans la rubrique Quoi de neuf ? de la page d'accueil (www.frqs.gouv.qc.ca).

Nominations

Mylène Deschênes, conseillère à l'éthique et aux affaires juridiques pour les Fonds de recherche

Le scientifique en chef du Québec, Rémi Quirion, a nommé Me Mylène Deschênes, B.C.L., LL.B., LL.M., au poste de conseillère à l'éthique et aux affaires juridiques pour les trois Fonds de recherche du Québec. À ce titre, Me Deschênes aura pour mandat de conseiller les Fonds en ce qui a trait à l'éthique de la recherche, à la recherche en éthique et aux affaires juridiques.

Jusqu'à sa nomination, Me Deschênes était directrice exécutive du Consortium international P3G, qu'elle a contribué à mettre sur pied en 2005. Cet organisme sans but lucratif a pour objectif de faciliter l'émergence, l'harmonisation et la collaboration de biobanques de population et de projets de recherche en génomique. Elle était également chercheuse en résidence au Centre de recherche en droit public (CRDP) de l'Université de Montréal. De 2003 à 2005, Me Deschênes a notamment agi à titre de conseillère principale, Politiques en matière d'éthique, au Bureau de l'éthique des Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC). De 1998 à 2003, elle a été agente de recherche au CRDP et chargée de cours à la Faculté de droit de l'Université de Montréal. Elle a participé à divers comités d'éthique de la recherche, dont celui du Conseil national de recherche du Canada, de l'Institut de cardiologie de Montréal et du CHU Sainte-Justine. Elle continue de siéger aux comités qui s'interrogent sur des questions éthiques, dont le Comité consultatif sur les questions éthiques, juridiques et sociales (QEJS) pour l'Étude longitudinale canadienne sur le vieillissement (ELCV) des IRSC et le Comité d'éthique du FRQS.

Me Deschênes a obtenu un baccalauréat en droit civil et en common law de l'Université McGill. Elle est membre du Barreau du Québec depuis 1998. Titulaire d'une maîtrise en droit, axe Biotechnologies et Société, de l'Université de Montréal sur le thème des tests génétiques, elle a suivi une formation en éthique au Kennedy Institute of Ethics (Washington) et effectué un stage au Research Center for Genetic Medicine, Children's National Medical Center (Washington DC) pour y étudier les aspects éthiques de la recherche en génomique.

Isabelle Brunette, directrice du Réseau de recherche en santé de la vision

En décembre 2011, les membres du conseil d'administration du FRQS ont entériné la nomination d'Isabelle Brunette, M. D., FRCSC, à titre de directrice du Réseau de recherche en santé de la vision du FRQS. Jusqu'à sa nomination, elle était directrice adjointe à la recherche clinique du Réseau.

Professeure titulaire au Département d'ophtalmologie de l'Université de Montréal, titulaire de la Chaire de recherche Charles-Albert Poissant en transplantation cornéenne de la même université et ophtalmologiste à l'Hôpital Maisonneuve-Rosemont, Isabelle Brunette est également présidente du Conseil consultatif de l'Institut des neurosciences, de la santé mentale et des toxicomanies des Instituts de recherche en santé du Canada.

Axés sur la recherche translationnelle, les travaux d'Isabelle Brunette portent sur l'optimisation des résultats fonctionnels de la greffe de cornée grâce aux progrès technologiques de pointe dans les domaines du génie tissulaire et des lasers femtosecondes. En collaboration avec le Laboratoire d'organogénèse expérimentale (LOEX, docteure Stéphanie Proulx) de Québec et l'INRS de Varennes (docteur Jean-Claude Kieffer), son équipe multidisciplinaire a démontré chez l'animal la faisabilité et la fonctionnalité de la transplantation d'une cornée reconstruite par génie tissulaire. Isabelle Brunette a également exploré les paramètres influençant l'interaction laser femtoseconde-tissu cornéen afin d'optimiser la découpe du greffon et du receveur.

Centres de recherche

La Stratégie biopharmaceutique québécoise : des échanges fructueux entre les acteurs pour favoriser la recherche clinique

Depuis le dévoilement de la Stratégie biopharmaceutique québécoise en octobre 2009 par le gouvernement, le FRQS a adopté plusieurs mesures afin de soutenir le développement de l'excellence en recherche clinique dans les 19 centres de recherche qu'il soutient.

Ces centres ont ainsi pu bénéficier d'une somme de 2,6 millions de dollars alloués au nouveau Volet de soutien à la recherche clinique en partenariat avec l'industrie biopharmaceutique à l'intérieur du programme de subventions aux centres de recherche. De plus, le FRQS a mis en place un comité de pilotage, constitué de représentants des centres de recherche, des industries biopharmaceutiques, du MSSS et du MDEIE, afin de coordonner la mise en œuvre et le suivi de ce volet. Il a notamment créé des groupes de travail impliquant les principaux acteurs des centres de recherche, de l'industrie pharmaceutique et des ministères. Leur mandat est de reconnaître les défis et les problématiques des centres, et de suggérer des solutions dans le respect des règles des bonnes pratiques de recherche clinique, d'éthique et d'intégrité scientifique. Ce mandat est lié à celui du Forum permanent d'échange mis en place par le ministère du Développement économique, de l'Innovation et de l'Exportation.

Rappelons que le gouvernement a lancé la Stratégie biopharmaceutique québécoise afin d'aider les centres de recherche et l'industrie biopharmaceutique du Québec à faire face aux défis majeurs que représentent notamment la croissance des coûts de recherche et de développement, la compétitivité des pays émergents et la concurrence internationale en matière de main-d'œuvre hautement qualifiée. Cela dans le but de positionner le Québec comme terre d'accueil incontournable pour tout projet d'investissement biopharmaceutique de calibre mondial.

Le 1er décembre dernier, le groupe de coordination de la Stratégie biopharmaceutique québécoise du FRQS a organisé à Montréal la première rencontre d'échange-mentorat entre les centres de recherche, l'industrie biopharmaceutique et les ministères (MSSS et MDEIE). L'événement a attiré plus d'une quarantaine de participants, qui ont vivement apprécié la variété des sujets abordés. Ils tentaient de répondre à la question : Que faut-il faire en tant que centre de recherche ou en tant qu'industrie biopharmaceutique pour « maintenir le leadership du Québec dans les sciences de la vie et s'assurer que son environnement d'affaires s'ajuste aux nouveaux enjeux? »

  • La présentation de Denis Bilodeau, de Génome Québec, a permis de mieux connaître l'importance des biobanques publiques et privées existantes, l'existence de P3G (Public Population Project in Genomics), un organisme international à but non lucratif dont l'objectif est de faciliter la collaboration entre les chercheurs, et l'utilisation des biobanques dans la recherche sur les populations. M. Bilodeau a clarifié le rôle important du Québec au sein du consortium P3G, dont les bureaux se trouvent à Montréal. Il a aussi abordé les aspects éthiques et réglementaires, l'accès aux chercheurs, la collecte de données, la création et la gestion des biobanques.
  • Jean-Marc Tellier, de Sanofi-Aventis, a brossé un portrait du contexte mondial de la recherche clinique ainsi que de celui des enjeux locaux afin d'adapter des stratégies pour amener et garder les projets de recherche au Québec et au Canada. La concurrence s'exerce à l'échelle mondiale avec les pays émergents, mais elle existe aussi entre les entreprises biopharmaceutiques et entre les filiales d'une même compagnie.
  • Stéphanie McMahon, du Centre de recherche Étienne-LeBel du CHUS, a exposé le concept de la Vitrine estrienne, un regroupement d'infrastructures publiques et privées de recherche clinique en Estrie visant à répondre aux besoins de la population locale (patients et main-d'œuvre) et à offrir une recherche clinique de qualité.

La Stratégie biopharmaceutique québécoise vise aussi à consolider les acquis de l'industrie pharmaceutique, tout en mettant les outils indispensables à son développement afin de « poursuivre dans l'excellence en créant la richesse du Québec de demain ». La recherche clinique au Québec et au Canada est reconnue pour sa qualité et l'excellence de ses auteurs. Cependant, la qualité de la recherche effectuée à l'extérieur du Québec et du Canada est aussi de plus en plus reconnue. La consolidation des acquis passe par une formation continue du personnel impliqué en recherche clinique et une formation de haut niveau des nouveaux chercheurs (éthique, réglementation, assurance qualité…).

  • Nick Bogdanos, du Centre universitaire de santé McGill (CUSM), a présenté le programme d'assurance de la qualité et de l'éducation que son centre a mis en place pour soutenir le comité d'éthique dans son rôle de suivi des projets de recherche. Ce programme a contribué à « promouvoir la culture de la pratique éthique auprès de la communauté de chercheurs » et les retombées positives des suivis réguliers et proactifs, et à assurer une meilleure préparation à une inspection ou un audit.
  • Enfin, Stephan Fullum, de Pfizer Canada, a couvert un aspect de la recherche clinique très important au maintien de la qualité et de l'excellence : il a expliqué comment se préparer à un audit ou à une inspection en proposant une marche à suivre applicable à tout le personnel impliqué en recherche clinique.

Les membres des groupes de travail de la Stratégie biopharmaceutique québécoise se réuniront de nouveau au printemps.

Pour information : Farida Dabouz

Concours

Chaires de recherche appliquée sur les services et les politiques en santé reproductive et en santé des enfants et des adolescents

Le FRQS s'est joint récemment au programme de Chaires de recherche appliquée sur les services et les politiques en santé reproductive et en santé des enfants et des adolescents de l'Institut du développement et de la santé des enfants et des adolescents des IRSC. Ce programme a pour but de soutenir des professeurs en milieu de carrière (5 à 15 ans d'expérience) qui font de la recherche liée aux services et politiques en santé reproductive et en santé des enfants et des adolescents. Le FRQS accordera du financement pour un chercheur basé au Québec qui fait de la recherche dans ce domaine et, de façon plus spécifique, sur l'accès aux services de santé mentale pour les enfants et les adolescents. 

Date limite d'inscription : 30 mars 2012

Pour plus de renseignements

Prix Étudiants-chercheurs étoile

Le 23 janvier dernier le scientifique en chef du Québec, Rémi Quirion, annonçait le lancement d'Étudiants-chercheurs étoile, un concours des trois Fonds de recherche du Québec. En plus de faire la promotion des carrières en recherche, ce concours vise à reconnaître l'excellence de la recherche réalisée par les étudiants de niveau collégial et universitaire, les stagiaires postdoctoraux et les membres d'un ordre professionnel en formation de recherche avancée, et ce, dans toutes les disciplines couvertes par les trois Fonds.

Une fois par mois, chaque Fonds remettra un prix de 1 000 $ à un étudiant-chercheur. Les résumés des productions et les photos des lauréats seront diffusés sur le portail du scientifique en chef : www.frq.gouv.qc.ca.

Prochaine date limite pour le dépôt des candidatures : 1er mars 2012

Conseil d'administration - Faits saillants de la séance du 10 février 2012

Les membres du conseil d'administration du FRQS se sont réunis à Québec le 10 février dernier. Voici les faits saillants d'intérêt pour la communauté.

Méthode d'allocation des bourses et subentions pour 2012-2013

À la lumière des expériences des années passées, le conseil d'administration a adopté une nouvelle méthode d'attribution des bourses de formation et de carrière pour 2012-2013. Le FRQS présentera deux offres de bourses. La première, en avril, tiendra compte des annulations anticipées pour les candidats qui obtiendront une bourse des Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC); ceci est rendu possible grâce à une étroite collaboration avec les IRSC. Cette première offre sera suivie d'une seconde au courant de l'été. Par conséquent, contrairement à l'an dernier, il n'y aura pas de vagues successives d'offres de bourses réparties sur plusieurs mois.

Rencontre avec Alain Beaudet, président des IRSC

Les membres du conseil d'administration ont rencontré le docteur Alain Beaudet, président des Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC). Ce dernier a d'abord présenté les grandes lignes de la Stratégie de recherche axée sur le patient, dont l'objectif est d'augmenter l'impact des résultats de recherche sur les soins de santé et sur les patients à travers le Canada. Cette initiative nationale impliquera l'ensemble des provinces et des secteurs public, privé et caritatif. Le comité directeur national comprend une vingtaine de membres, dont deux représentants du Québec : Michel Bureau, conseiller spécial du MSSS et consultant au FRQS, et Christian Paire, directeur général du CHUM. C'est le FRQS qui chapeautera l'initiative québécoise.

Pour plus de renseignements sur la stratégie

Le docteur Beaudet a ensuite expliqué le projet de réforme des programmes ouvertsdes IRSC et les changements proposés au processus d'évaluation par les pairs. L'objectif est double : simplifier les programmes de financement et alléger la tâche des pairs évaluateurs. Le 9 février 2012, les IRSC ont publié à cet effet un document de travail soumis à la communauté de recherche à travers le Canada.

Pour plus de renseignements et pour participer à la consultation

Projets intersectoriels

Soumettez vos propositions

Le scientifique en chef du Québec, Rémi Quirion, dont un des mandats est lié au développement de la recherche intersectorielle, vous invite à lui faire parvenir d'ici le 29 février 2012 vos commentaires et suggestions quant aux thèmes possibles des futurs grands projets intersectoriels. Quelques exemples : le Plan Nord, le vieillissement de la population, la médecine personnalisée, l'impact des arts et de la culture sur notre qualité de vie, le développement durable et les changements climatiques, l'éducation, etc.

Vos propositions (maximum de cinq pages) tiendront compte des critères suivants :

  • Niche pour le Québec et leadership international.
  • Nécessité d'impliquer des chercheurs associés à chacun des trois Fonds. Excellence des chercheurs ou des équipes actuelles.
  • Formation de la relève reposant sur un nouveau modèle intersectoriel et interdisciplinaire.
  • Occasions de partenariat public et privé tant au Québec qu'au Canada et à l'international.
  • Lien avec les priorités de la Stratégie québécoise de recherche et d'innovation.
  • Financement requis pour assurer un impact.

Un sous-comité composé de membres des conseils d'administration des trois Fonds de recherche du Québec, des trois directeurs scientifiques et du scientifique en chef étudiera les propositions soumises sur la base des critères présentés plus haut. Puis, il en recommandera pour financement tout au plus quatre ou cinq au ministre en titre.

Nos chercheurs en vedettes

Le FRQS partenaire pour une quatrième année de l'émission Le Code Chastenay

Pour une quatrième année, le FRQS s'est associé à la série télévisée de culture scientifiqueLe Code Chastenay. Produit par Pixcom et diffusée sur les ondes de Télé-Québec (mardi à 19h, en rediffusion mercredi 15h), ce magazine scientifique décode la science en s'adressant au plus large public.

Site Web du Code Chastenay